(vers Resonance pays de Caux)

22

 radiosolaris.free.fr  présente

Et après Solaris...


Reso'nance pays de Caux (page 21)  -   Yvetot FM... (page 22)

YVETOT FM :  c'était du 27 février au 14 mars 1999



La Médiathèque d'Yvetot
 

yvetot fm 90.9 votre radio
11 ans après la fin de Radio Solaris :
 
Une radio temporaire
apparaît à Yvetot


mais pour 15 jours seulement !  

(Oui, ne rêvons pas !)


(D'après le CC du 13.02.99)  

"C'était officiel, le Conseil supérieur de l'Audiovisuel avait donné son accord pour que le comité des fêtes d'Yvetot envisage d'installer une radio sur les ondes. Celle-ci captée sur 90,9 MHz était reconnaissable par des spots répétés régulièrement rappelant que l'auditeur écoutait bien "YVETOT FM".

Pendant quinze jours, des animateurs sont venus présenter les émissions sur des sujets très locaux. La station a pu être captée dans un rayon variant de vingt à trente kilomètres
(1) tout autour d'Yvetot.
La parole fut donnée aux écoles et aux associations yvetotaises. Tout le monde a pu participer, il suffisait de contacter la médiathèque. Pendant ce temps, celle-ci accueillait également une exposition avec l'histoire de la radio".
 



(1) chiffres bien optimistes pour un émetteur de 50 W (antenne avec un seul dipôle) : concrètement YVETOT FM était reçue sur un autoradio jusqu'au lieu-dit "Le Bout de la Ville" (Ecalles-Alix) près de Croixmare, soit 4 petits kilomètres d'Yvetot ! Après ? Plus rien !

Alors quel serait l'impact d'une véritable radio destinée au pays de Caux entier avec une pareille puissance ! D'ailleurs la question ne se pose même plus...


Philippe Thomas
organisateur de l'expo,
président du comité
des fêtes d'Yvetot

et...

ancien animateur
de Radio Solaris !







 
photo 2010 Paris-Normandie






Nous avons édité une page spéciale dédiée
à Philippe
    >    à découvrir ici 
(N'oubliez pas de la refermer pour revenir ici)

( Le Courrier Cauchois - 30 janvier 1999 )




 

< L'affichette qui annonce l'événement.

   Le clin d'œil vers le passé est évident avec
   l'image du transistor en réfection, reprise du
   célèbre poster de Radio Solaris en 1982



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                          (c) Dessin de Pierre D.





L'invitation officielle...


L'affiche officielle





"YVETOT infos" le magazine municipal d'informations de février 1999

consacre une page à l'événement : la radio fête ses cent ans.

Pendant l'exposition qui lui est consacrée à la Médiathèque, la radio fait un bref retour à Yvetot durant ... quinze jours !

> Surtout pas plus de 15 jours ! Sinon on risquerait de s'habituer !


 

 



cliquer sur la page pour agrandir

( Le Courrier Cauchois - 27 février 1999 )




cliquer sur la page pour agrandir

                                                                             ( Paris-Normandie - 1er mars 1999 )


Yvetot FM, c'est parti
pour quinze jours sur 90,9 MHz



Pendant deux semaines, du 27 février au 14 mars 1999, la radio temporaire
YVETOT FM installée à la médiathèque, a offert aux Yvetotais la possibilité
de s'exprimer sur les ondes.

Samedi 27 février 1999 peu avant 13 heures, Alain Fouquet, adjoint aux affaires culturelles, a poussé sur le bouton d'un lecteur de cassettes pour lancer le générique d'Yvetot FM, et officialiser la montée sur les ondes FM de la première radio temporaire yvetotaise

Pendant quinze jours, dans un coin de la salle de réunions de la médiathèque - qui accueillait également une remarquable exposition sur la radio - du petit studio monté par Philippe Thomas et le comité des fêtes, sont parties toutes les émissions animées par Bruno, Nicolas, Ludivine, Yohan et Jacques, et d'anciens camarades de studio de Philippe Thomas, lorsqu'il était avec Daniel Lefebvre aux manettes de Solaris dans les années 1980.

C'est peut-être la première radio sur laquelle on va entendre des animateurs de toutes les autres radios »
s'amusait le président du comité des fêtes, à l'heure de l'inauguration de la radio et de l'exposition que l'on devait en grande partie dans son agencement et sa recherche documentaire, aux responsables de la médiathèque. Ces dernières avaient d'ailleurs installé dans le hall une autre remarquable exposition sur la Tour Eiffel.


A quand la télé ?

"Daniel Lefebvre et moi sommes nés avec des antennes"
poursuit Philippe Thomas. Sauf que peut-être l'an prochain, on entendra parler d'antennes râteaux, celles que l'on branche aux téléviseurs. L'idée d'une expo sur la lucarne cathodique chemine dans la tête de l'animateur.

En attendant, les 50 watts de l'émetteur dont l'antenne est placée sur les Vikings
(note : salle de spectacles d'Yvetot), rayonnent sur Yvetot et bien au-delà. «Nous sommes entendus jusqu'à Carville-Pot-de-Fer et Héricourt-en-Caux » a assuré Daniel Lefebvre (très optimiste Daniel ? avec seulement 50 W ? cf plus haut). Et la radio est écoutée. II suffisait de voir ce samedi la promptitude avec laquelle les auditeurs appelaient lorsqu'il s'agissait de gagner un CD. Dimanche, matinée dédicaces ininterrompues dans une ambiance conviviale et complice.

L'initiative a été saluée par Alain Fouquet, adjoint au maire, pour qui la radio et l'exposition qui l'accom-pagnait, avaient leur place en ce lieu qui justifie ainsi son appellation de médiathèque. La radio est pour lui le média magique : "En 1959, je me souviens avoir écouté le match Le Havre-Sochaux en Coupe de France" confiait-il en évoquant aussi à la même époque, le feuilleton de la famille Duraton.

C'était de la famille yvetotaise dont il a été question pendant les deux semaines de vie d'Yvetot-FM.

(PN)

                                                                 Animateurs et porteurs du projet de radio et de l'exposition derrière la console





                                       Désolé pour la qualité des photos de presse présentées sur cette page,

                                                évidemment nous ne possédons pas les originaux !    :- \

 



Préparation dans la bonne humeur de l'expo sur "L'Histoire de la Radio"

Inauguration en présence des pionniers.

  



       
< A propos de M. Lenormand,
           voir plus bas dans cette page

ça y est, c'est reparti... Philippe Thomas lance cette fois... Yvetot FM !

( Le Courrier Cauchois )



Entrevue le samedi 6 mars avec le chanteur Leny Escudero juste avant de monter pour son récital sur la scène des Vikings    (photos "Le Courrier Cauchois")

 

Triste nouvelle : Nous avons appris le 9 octobre 2015 le décès de Leny Escudero à l'âge de 82 ans.

                                                                         Le Courrier Cauchois du 6.03.1999
       
Yvetot FM... l'aventure continue

Visite le mardi 9 mars 1999


( Le Courrier Cauchois )



( Le Courrier Cauchois )

Les fantômes de Radio Solaris planent sur Yvetot


(Paris-Normandie le 20.03.99)



( Paris Normandie )

commentaire
Ainsi donc pendant 2 courtes semaines, la capitale cauchoise a vécu au rythme d'Yvetot FM animée par Philippe Thomas, Bruno Gilbert et Serge Baillivet.


Cette réunion a été l'occasion pour une poignée d'ex-animateurs de Radio Solaris de se retrouver 12 années après ! Parmi les visages aux traits durcis, on a tout de même reconnu, en plus de Bruno Gilbert et Philippe Thomas : Arielle, Christophe, Claude, Daniel Lefebvre, Daniel Verdière, Jacques Cousin, Jacques ("Laurent"
  de son vrai prénom !), Joël, Marylin, Rod et JC... En ai-je oublié ?


JC Dumenil  -   resp. du site  radiosolaris.free.fr  et ex-animateur



Philippe a retrouvé avec joie un micro, celui d'Yvetot FM, hélas une station de radio éphémère !



Quant à Daniel Lefebvre, co-organisateur de l'expo et ex-président
de feue "Radio Solaris", a-t-il vraiment oublié sa passion pour la radio ??? 
 :- \

Une équipe TV de la station régionale France 3 Haute-Normandie
est venue tourner ce reportage qui a été diffusé le 11.03.1999

 


France 3 Haute-Normandie

         Daniel Lefebvre                                                        Philippe Thomas                                                   Jean Lenormand (*)

(*) Monsieur Lenormand a été technicien à l'émetteur de Louvetot. Sa carrière a commencé avec Radio Normandie en février 1939 en tant que technicien dieséliste sur les générateurs électriques puis s'est poursuivie avec l'ORTF.

L'équipe des techniciens en 1938 (de g. à dr.) :
M. Joseph Bouffay, jardinier,
M. Jean Lenormand, technicien,    >>>>>>>
M. Le Deunf, chef de poste à Louvetot,
M. Michel, technicien,
M. Joseph Malandain, technicien,
et M. Rémi Picard, technicien.


(*) Voir également > Radio Normandie



Réentendre le son de leurs voix, revoir les visages de tous une dernière fois...

 

Daniel Verdière à Yvetot FM

Daniel Verdière, en super forme... alors, Daniel, prêt à remettre ça ?
- "Oui... pourquoi pas ! ..."
 

Pourquoi pas...  Mais ces belles paroles d'espoir, c'était le  14 mars 1999 !

 

Silence radio : la voix de "Yvetot FM" 
s'est éteinte. Renaîtra-t-elle un jour ?
.


(Transcription du Courrier Cauchois du 21.03.99)

Philippe Thomas à Yvetot FM
Dimanche soir, "Yvetot FM" quittait les ondes.
Philippe Thomas et Daniel Lefebvre étaient un peu tristes, même s'ils savaient que la radio était temporaire.
Aujourd'hui, ils ne sont pas sans penser à poursuivre cette expérience en montant une radio associative
 

                  
                                                                                  Philippe Thomas aimerait monter une radio associative sur Yvetot

           
                                                                                   ( On aurait préféré une légende du genre :
                                                                                  "Un grand moment d'émotion à la dernière seconde d'émission" )


Une ambiance un peu exceptionnelle régnait dimanche soir dans la salle de la médiathèque où "Yvetot FM" s'était installée pour quinze jours, le temps de l'exposition consacrée à la radio.
Autour de Philippe Thomas et de Bruno Gilbert, les deux animateurs de service, il y avait une trentaine de personnes parmi lesquelles un des pères de cette radio éphémère, Daniel Lefebvre. Le ton était plutôt grave, même si le sourire était au rendez-vous, car l'aventure, allait s'arrêter. La nostalgie prédominait. Avant de rendre l'antenne, Bruno Gilbert et Philippe Thomas ont fait un petit bilan et ont noté combien cette radio locale avait obtenu une belle audience. De là à espérer pouvoir monter une radio associative, permanente, il n'y a qu’un pas que certains ont franchi.
Pour l'instant, ils y réfléchissent. Vendredi de la semaine dernière, ils ont rencontré un responsable du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) venu constater le travail sur "Yvetot FM" pendant près d'une heure et demie.
Avec mille personnes venues visiter l'exposition, cinquante et un invités à l'antenne, trente coups de téléphone en deux heures le dimanche pour les dédicaces, on peut dire que ces quinze jours de radio ont été une réussite. Mais prolonger l'expérience avec une radio permanente, c'est une autre paire de manches. Le CSA, lui, serait plus enclin à accepter une radio émise pendant quinze jours de temps en temps plutôt que de façon continue.



Attendre une fréquence libre
 

"On va attendre que l'euphorie soit passée et on va y penser à tête reposée. Beaucoup de gens à Yvetot veulent que ça continue car «on parlait du pays", raconte Philippe Thomas. "Le problème pour l'instant, c'est qu’il n'y a pas de fréquence libre pour émettre. Il faut attendre qu'une fréquence se libère pour présenter un dossier de candidature" ...

Pour qu'une association soit montée, il faut des bénévoles et des animateurs. Pour toute la partie gestion, des Yvetotais se sont proposés auprès de Philippe Thomas. Côté animation, il faut des jeunes pour le direct et pour passer la programmation musicale. Pour ceux qui ont le trac, les émissions peuvent être pré-enregistrées.

"Les gens sont prêts à donner un coup de main, il faut qu'on se réunisse pour en discuter. Je suis pour une radio permanente, quinze jours de temps en temps, c'est du réchauffé", assure Philippe.

Pendant ces deux semaines, d' "Yvetot FM", les animateurs ont eu le temps d'analyser les points forts et les points faibles des émissions. Ainsi, les informations locales et ses interventions des invités des associations yvetotaises ont beaucoup plu aux auditeurs. Par contre, au niveau de la programmation musicale, c'était limité car il n'y avait pas assez de disques. Chaque animateur invité a amené son style de musique, mais les jeunes ont été un peu lésés car il n'y avait ni rock, ni rap, ni techno, or il en faut pour tout le monde, il faut équilibrer, affirme Philippe.



Pas de concurrence  

Acheter des disques, mais aussi trouver un local adéquat, louer un émetteur... monter une radio exige quand même des finances. Il faut bien calculer son coût. Le CSA a mis en garde les Yvetotais mais ne les a pas découragés. Pour Philippe Thomas, il y a un créneau à prendre, "Yvetot FM" ou son analogue ne ferait pas concurrence aux radios locales déjà existantes : "Nous allons bien sûr demander aux autres radios ce qu'elles en pensent. On pourrait même travailler en partenariat avec Résonance Duclair et Fraternité pour les annonces et les infos afin de couvrir à nous tous un grand secteur".

Si le projet aboutit, il faut bien sûr que les auditeurs suivent.    
< Allez, on y croit, Philippe !

(Le C.C. du 21.03.1999)
 

2008
1999...   2000...   2001...   2002...   2003...   2004...   2005...   2006...   2007...   2008...    les années passent...


JANVIER 2008



APPEL DE CANDIDATURES A L'EXPLOITATION D'UNE FREQUENCE
DE RADIODIFFUSION HERTZIENNE EN pays DE CAUX :

 


 
 Cliquer pour agrandir  


AGRANDIR

Le Courrier Cauchois (4.01.2008)




A propos de l'article ci-dessus, clin d'œil d'un ancien animateur de Radio Solaris :
"... Pas une seule fois le nom de Solaris n'est cité dans l'article, un exploit !"



NdW : Ce n'était peut-être pas l'objet de l'article ? Merci tout de même au journal d'avoir rappelé l'existence
d'une radio locale il y a dix ans à Yvetot et laissé visible un morceau de poster au mur qui ne laisse aucun doute.
     jcd
 

-A SUIVRE >     Le Blog de Radio Solaris  (sur 2 pages)   >

 plan du site   ( 110 pages )           |           résumé express           |           le blog de Radio Solaris           |           la page des liens